L’expression du fait religieux dans la société française devient de plus en plus l’objet de débats tant dans les médias, comme au sein des organisations qui se doivent d’appliquer les principes de neutralité et de laïcité.

Entreprises et services publiques peuvent être ainsi confrontés à des revendications de pratiques religieuses qui impactent parfois la productivité et la régularité du travail, alimentant des tensions entre membres du personnel ou entre le personnel et les manageurs.

L’offre de formation de CIVES part des situations problématiques constatées sur le terrain, pour aider la compréhension et la gestion du fait religieux dans les entreprises privées et les services publiques.

VISION

Dans l’approche de CIVES, la personne est toujours considérée dans la globalité de ses dimensions, dont la spiritualité et l’appartenance religieuse peuvent faire partie.

En effet, au-delà de la fonction qu’il recouvre, chaque être humain est appelé à donner un sens à ses actes, dans sa vie publique comme dans le privé : cette quête de sens, toujours personnelle et absolument originale, contribue à faire l’unité de la personne, construit son équilibre, fonde ses relations avec les autres. De ce fait, le respect de cette dimension fondamentale devient une condition essentielle pour toute forme de vivre ensemble. Même dans un contexte d’entreprise, dirigeants et employés portent en eux la question autour du sens de leur travail et tiennent à affirmer leur individualité, leurs valeurs, parfois leurs convictions : prendre en compte ces dynamiques en les composant avec le principe de laïcité et neutralité de la structure, peut devenir un atout pour les manageurs et un levier pour la productivité.

LES FORMATEURS

Costantino FIORE (fondateur de CIVES)

Juriste de formation avec une spécialisation en droit public, il a dirigé un centre pour la jeunesse pendant 7 ans où le management devait prendre en compte tant l’élément culturel que la dimension interreligieuse. Il a approfondi son expertise par un diplôme en Théologie et, ensuite, en Etudes Arabes et Islamologie.

En travaillant pour différentes organisations internationales pour le dialogue entre cultures et religions (Pave the Way Foundation, Amal Bambini per la Pace), il a recouvert –entre autres- la mission d’Aumônier national des Etablissements de Santé pour la Conférence des Evêques de France.

Sa formation est complétée par un Master 2 en « Direction, Organisation et Stratégie des Etablissements de Santé et Médico-Sociaux » à la faculté de Droit Lyon3.

Il intervient comme formateur dans les entreprises et dans les organisations du secteur public sur des sujets concernant la laïcité, la compréhension et la gestion du fait religieux, la prise en compte de la diversité religieuse et culturelle